Heureux qui comme Ulysse : invitation à tous !

Notre retour…Cela fait un certain que nous avons commencé à y penser, malheureusement…

Depuis le début nous le savions inéluctable mais à ce moment-là nous le considérions presque hors du temps tant il nous semblait éloigné. A présent que les choses se précisent un peu nous nous sentons le coeur gros. Mais après tout, avant de commencer un nouveau chapitre ne faut-il pas absolument clôturer le précédent ? Et pour qu’une histoire soit gaie ne faut-il pas qu’elle se termine bien ? Et pourquoi pas en apothéose ? Pour cela, que ne peut-il être de mieux que de le faire en bonne compagnie ? Cette compagnie qui nous a si souvent manqué ces 16 derniers mois.

Notre lançons donc une invitation à tous. Famille, amis, voisins, connaissances proches ou plus éloignées, tout ceux que notre aventure de 16 mois n’a pas laissé indifférents.

Nous effectuerons notre ultime étape le dimanche 30 juillet. Pour les derniers kilomètres de cette der des der nous emprunterons une route que nous avons maintes fois parcourue.

Nous vous invitons à la parcourir avec nous. Le rythme sera celui du plus lent, sans doute nous vu que nous tirons ensemble 110 kg sans compter les 2 vélos 🙂

Nous joignons le parcours ci-dessous pour ceux qui voudraient nous rejoindre en cours de route. Pour les autres, la point de départ se fera du centre Nautisport à Enghien à 9h30 pour une quinzaine de km jusqu’à chez nous à Braine-le-Comte où nous serons heureux de vous offrir l’apéritif.

Ceux dont le vélo n’est pas en état de nous accompagner peuvent également se joindre à nous rien que pour le pot de retour vers 11h (nous en voyons d’ici certains poussant un ouf de soulagement 🙂 )

Si vous avez lu ces quelques phrases, cette invitation s’adresse à vous. Rendez-vous donc le 30 juillet. Pour quelques km et peut-être plus 🙂

En résumé:

  • Quand ? Le dimanche 30 juillet 2017
  • ? Au Nautisport à Enghien à 9h30 ou chez nous vers 11h ou entre les deux
  • Qui ? Tout ceux qui lisent cette invitation
  • Le parcours : voir la carte ci-dessous ou télécharger le gpx en cliquant ici

A bientôt,

Fred, Muriel et Angèle
« Les 5 roues »

Taïwan côté Est

Après un premier article traitant principalement de notre découverte de la côte Ouest de l’île de Taïwan, voici à présent un aperçu de notre remontée vers le nord le long de la côte Est. Pour rappel, Taïwan est une haute montagne au milieu de l’océan et très rares sont les routes rejoignant les côtes Est et Ouest. Ces deux dernières sont très différentes : à l’Ouest une plaine d’une petite cinquantaine de km de large a permis une urbanisation intense tandis qu’à l’Est la montagne a littéralement les pieds dans la mer et ne laisse que peu de place aux hommes pour s’y installer. De ce côté de l’île l’aspect naturel prend le pas sur les constructions humaines.

Lire la suite

Voyager en étant porteur d’une valve aortique mécanique

Après nos articles décrivant notre voyage, en voici un autre orienté santé cardiaque. J’écris cet article afin de peut-être réouvrir des horizons à des personnes qui ont connu des problèmes cardiaques comme cela a été mon cas et qui pourtant voudraient continuer de combiner la pratique du vélo et les voyages lointains de plus longue durée. Cela m’aurait probablement fait du bien de lire un tel article il y a quelques années. Lire la suite

Ni hao, welcome in Taïwan !

Entre nos périples Sud-est asiatique et japonais nous nous offrons une halte de quelques semaines à Taïwan. Cette île du Pacifique située à 150 km des côtes chinoises, entre le Japon et les Philippines, a une superficie similaire à celle de la Belgique. En dehors d’un pourtour côtier plus large sur l’ouest, l’île allongée sur son axe nord-sud est extrêmement montagneuse avec des sommets avoisinant les 4000 m. Ce relief nous invite donc à en faire le tour sans trop nous aventurer au centre. Nous estimons à un bon millier de km la longueur de la boucle que nous aurons à parcourir sur nos vélos. 5 semaines ne seront donc pas de trop et devraient nous laisser du temps pour nous imprégner des saveurs locales.

Lire la suite