Une semaine de vélo sur la Vélo Francette depuis Angers jusqu’aux Sables d’Olonne (avril 2019)

Samedi : Braine-le-Comte – Angers

Nous faisons tranquillement la route en voiture jusqu’à Angers, le point de départ de notre désormais traditionnelle semaine Pascale à vélo.

Nous nous arrêtons au passage à Paris et faisons une balade au pied de la Tour Eiffel. Angèle est ravie de voir la grande tour de près.

Nous arrivons en fin d’après-midi chez nos hôtes Warmshower Antoine et Emmanuelle chez qui nous laisserons notre voiture pendant notre semaine à vélo. Repas en famille avec nos hôtes et deux de leurs enfants : Camille et Guillaume.

Dimanche : Angers – Saumur (55 km)

Nous quittons nos hôtes vers 9h30. Passage à la supérette où nous achetons notre repas du soir.

Nous suivons l’Eurovélo le long de la Loire. Il ne fait pas vraiment chaud: 4-5 °C au matin en partant. Le route est tranquille, nous nous arrêtons pour faire quelques photos et pour le pique-nique du midi.

Nous arrivons vers 14h30 à Saumur où nous avons réservé un AirBNB. Fred a le temps de regarder Paris-Roubaix à la télé (victoire de Philippe Gilbert).

Ensuite nous faisons une petite balade en ville. Contrairement à Fred et Angèle, Muriel manque de courage pour monter jusqu’au château.

Lundi : Saumur – Thouars (45 km)

Il fait moins froid que la veille mais ça reste frisquet ! Le vent modéré est d’ESE.

Nous quittons la Loire dès Saumur pour suivre la Vélo Francette vers le Sud le long du Thouet. Nous sommes à 50% sur des voies vertes mais le restant se passe tout de même sur des routes très agréables et sans grandes difficultés.

Nous prenons notre repas de midi dans un parc avec des étangs pour pêcheurs.

Après une grosse côte pour quitter la rivière, nous arrivons à Thouars vers 15h. L’hôtel B&B 4* est charmant, les lits très confortables.

Au soir, à peu près tous les restos sont fermés. Nous mangeons dans une pizzeria.

Mardi : Thouars – Parthenay (67 km – D+ 750 m)

Après quelques photos en ville, nous continuons de suivre la Vélo Francette vers le Sud. Le parcours devient “agréablement vallonné”, le long du Thouet que nous quittons et retrouvons tout au long de la journée.

Nous ne sommes que rarement sur des voies vertes mais cela reste tranquille et bucolique.

La température remonte légèrement mais le vent d’Est reste bien présent. La petite bruine du matin fait vite place à un beau ciel bleu.

Arrêt dans un bois pour le repas de midi.

Au soir nous avons un AirBNB en ville. Il faut un peu manœuvrer les vélos pour pouvoir les garer dans la cave pour la nuit. Notre chambre est nickel et tranquille au deuxième étage d’une vieille maison.

Souper pas fantastique dans un resto en ville.

Mercredi : Parthenay – Niort (56 km – D+ 650 m)

Après une visite rapide de la vieille ville médiévale, nous quittons Parthenay et commençons à grimper les côtes les unes après les autres. Nous avons 300m de D+ et moins de 20 km. La seconde partie de la journée sera plus plate.

Les températures sont plus élevées et dès 11 heures nous pouvons rouler manches courtes. Nous sommes toujours sur la Vélo Francette où il y a vraiment peu de circulation.

AirBNB à Niort.

Jeudi : Niort – Charron (Marans) (70 km)

Niort est le point d’entrée des marais Poitevin que nous allons traverser. La route est donc entièrement plate. C’est Muriel qui est aux commandes du tandem.

Avant-midi nous traversons le marais qui constitue pour nous une belle découverte. Les routes sont très tranquilles.

Ensuite nous entrons en Vendée. La route reste plate mais par contre la monotonie s’installe. Le soleil domine, ce qui nous permet de rouler “en court” (¾). Nous nous ravitaillons à Marans. Il nous reste ensuite 10km jusqu’à Charron sur une piste en très mauvais état.

Vendredi : Charron – Sables d’Olonne (80 km)

Le soleil tape, nous sommes en court dès le matin. Nous suivons à présent la Vélodyssée (EuroVélo 1) sur des pistes sinueuses, cendrées voire sablonneuse, bref pas roulantes pour un sou. Nous traversons encore quelques marais où des mouchettes piquantes guettent notre passage. Le parcours est sans grand intérêt à nos yeux, nous longeons la côte mais n’apercevons que rarement l’océan.

Arrivés aux Sables, Fred et Angèle vont à la plage mais la marée est haute et la plage est réduite à sa plus simple expression. Angèle parvient tout de même à faire un château.

Samedi & Dimanche

Muriel refait la route en sens inverse en train jusqu’à Angers. La voiture est toujours là. Angèle passe sa journée à la plage d’abord avec Fred ensuite avec Muriel.

Dimanche nous rentrons en Belgique en auto.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *