Les grands parcs nationaux du sud-est de l’Utah et circuit vélo au Colorado

Lors de nos dernières vacances nous avons eu besoin de combiner la voiture et la bicyclette pour parcourir une petite partie seulement de cette région des Etats-Unis. A notre échelle européenne le pays est réellement immense, et c’est peu dire…
Dans la galerie d’images ci-dessous vous pourrez tout d’abord visualiser quelques images de l’Utah à savoir Salt Lake City et les parcs nationaux de Bryce Canyon, du Lake Powell, des Arches et de Canyonlands que nous avons parcourus à pied et en vélo ainsi que des “petites” étapes de liaison réalisées en automobile (2000 km mises bout à bout…) Comme vous le constaterez, en Utah les paysages de “Westerns” sont définitivement au programme !
Par la suite nous abandonnons définitivement la voiture en passant au Colorado. Cette fois, ce sont les paysages de montagnes pleines de couleurs qui sont au rendez-vous. Notre voyage se termine à Denver où nous rependrons l’avion pour l’Europe avec dans nos bagages des tas de souvenirs de paysages à perte de vue.

Lire la suite

300 km entre Enghien (Belgique) et Enghien-les-Bains (France)

Cette randonnée de 300 km célèbre les liens d’amitiés unissant les clubs de cyclotourisme de deux communes jumelées: Enghien dans le Hainaut en Belgique et Enghien-les-Bains dans la région Parisienne. Les festivités ayant lieu tous les 2 ans alternativement en France et en Belgique, ce sont nos amis français qui ont eu le plaisir de nous accueillir cette année. La randonnée s’est donc déroulée dans le sens France-Belgique.

Tous les participants n’ayant pas la possibilité de réaliser le 300 km, différentes formules sont proposées (2×150 km ou seulement la dernière partie).

Pour notre part, nous avons décidé ainsi qu’une quinzaine d’autres cyclos de nous frotter à la longue distance en une seule journée. Certains d’entre nous n’avaient aucune expérience sur une telle distance, d’autres étaient un peu anxieux à cause de leur manque d’entraînement. Pour ces raisons mais probablement aussi par volonté de rester solidaires, un groupe d’une dizaine s’est formé à l’arrière.

A vitesse constante, sans accélération mais aussi sans fléchissement de notre allure nous avons atteint l’arrivée sans fatigue à la satisfaction de tous mais aussi parfois avec une certaine surprise pour ceux qui se faisaient le plus de soucis au départ. Mon grand bonheur dans cette journée est d’avoir pu prouver à au moins quelques uns habitués à rouler au sein d’un club plutôt « cyclosportif » que « cyclotouriste » qu’avec un peu d’expérience et en ménageant sa monture nul objectif n’est vraiment inaccessible en vélo.

La suite du week-end s’est déroulée dans la convivialité et la bonne humeur. Retrouver nos amis français est toujours un plaisir car nous partageons la même passion et souvent une vision semblable des choses.

Vivement dans deux ans pour un nouvel échange !

550 km vers Dieppe

Participants : Véro, Muriel et Fred.

Cette randonnée nous a été inspirée d’un BRM 600 organisée par les Audax de Tournai il y a quelques années. Afin ne pas nous épuiser plus qu’il ne fallait, nous l’avons raccourci de quelques km (le point le plus éloigné étant Dieppe plutôt que Fécamp).

Le but principal ce week-end était d’accumuler les kilomètres en vue de notre diagonale de France du mois prochain. Dans ce sens je suis à présent pleinement rassuré sur nos conditions respectives : peu de fatigue résiduelle au bout de ces 570 km et de plus Véro que je connais moins bien s’intègrera parfaitement dans l’équipe.

Un « Faux Triangle de Belgique » : Chimay-Manderfeld-Maaseik-Chimay

Participants : Alain, Muriel et Fred.

Les diagonales de Belgique sont une famille de brevets homologués par la Fédération Belge du Cyclotourisme (FBC / BBR). Elles sont nettement moins prestigieuses que leurs grandes sœurs françaises mais ne sont pour autant pas totalement dénuées d’intérêt. Traverser un pays de part en part représente toujours quelque chose de particulier et ce même si ce pays n’est pas géographiquement très étendu.

Afin d’éviter des problèmes de logistique élevés pour une seule journée de vélo et surtout en vue de préparer une diagonales de France à la fin juin, nous avons décidé de coupler 2 diagonales belges Chimay-Manderfeld et Maaseik-Chimay. La liaison Manderfeld-Maaseik n’étant pas une diagonale nous n’avons donc réalisé qu’un « faux » triangle belge (+/- 550 km).

Ce qui nous a le plus marqués ce WE c’est le relief : 5500 m concentrés sur à peine 400 km alors que nous n’avions pas recherché les difficultés lors de la confection du parcours ! Quoi qu’en pensent les participants au référendum des « Cent Cols » qui a décidé voici quelques années de bannir les cols belges de la liste des cols « acceptables » par la célèbre confrérie, l’Ardenne ne fait décidément pas partie du « Plat Pays ».

Notre route a traversé des régions aussi différentes que la Fagne (Couvin), la Famenne (Rochefort), le Condroz (Florennes), le bord de l’Eifel, les Hautes Fagnes (signal de Botrange), la Campine (environs de Tongres) et la Hesbaye (Waremme).

Pour cette randonnée, une première à mon niveau : l’utilisation d’un GPS pour nous guider (celui de mon papa, un Garmin 60 CSX). L’utilisation d’un tel appareil implique l’encodage préliminaire du parcours à l’aide d’un ordinateur et d’un logiciel approprié. Comme j’en étais à mon coup d’essai tout ne fut pas parfait mais ma conclusion est qu’un GPS peut s’avérer une aide précieuse pour des randonnées loin des grands axes routiers dans un pays où les indications routières se réduisent à leur plus simple expression (la Belgique en est malheureusement un triste exemple…)

Malgré la fatigue due à un parcours rendu difficile par le relief, de ce week-end nous ne garderons en mémoire que de belles images. Pour qui veut se donner la peine de bien préparer ses parcours, la Belgique comporte de belles régions où randonner tranquillement est toujours possible !