Premiers tours de roues

130 kilomètres séparent Cancun de Tulum, lieu du premier site archéologique maya que nous avions prévu de visiter. L’idée était de débuter en douceur et d’y aller en 3 jours.

Une difficulté à trouver un logement le premier soir nous a obligé à rouler un bon 80 kilomètres d’une traite. C’est donc en deux jours que nous arrivons à Tulum ce qui nous permettra d’y passer une journée de repos supplémentaire. Le camping est situé dans un endroit paradisiaque en bord de plage sur la mer des Caraïbes. L’eau est bleu turquoise et à température plus qu’agréable, de quoi donc nous permettre de nous recharger les batteries après 2 jours de chaleur intense.


La route Cancun Tulum n’a ni été des plus agréables ni des plus intéressantes : la jungle d’un côté, les hôtels de luxe avec plage privée de l’autre, une circulation intense. Heureusement une large bande sur le côté nous a permis de rouler en toute sécurité à l’abri de la circulation. Nous ne comptons plus les litres d’eau que nous buvons. Les pauses à l’ombre sont fréquentes et appréciées de tous. Angèle dans sa remorque en fait se retourner plus d’un, pour sûr qu’ils n’ont jamais vu ça par ici.

À Tulum entre deux baignades nous visitons la zone archéologique située à moins de 1km de notre tente. Les ruines Mayas laissent libre cours à notre imagination sur le mode de vie des habitants d’autrefois. Angèle de son côté était beaucoup plus intéressée par les superbes et nombreux iguanes présents sur le site.


Mardi 29 mars. Après deux jours de repos, nous reprenons la route en direction de Coba pour une cinquantaine de kilomètres. Alors que les vents nous avaient été défavorables jusque-là, ils nous poussent désormais. Peut-être est-ce l’effet des deux jours de repos ou d’une route plus facile mais nous avons l’impression de mieux avancer. La circulation est moins dense et c’est maintenant la jungle des 2 côtés de la route. Les coins d’ombre sont très rares et il n’est pas question de passer au-dessus sans s’y arrêter dès qu’il y en a un qui se présente.
Coba est en vue. C’est une petite ville tranquille au premier abord mais les prix pratiqués par les hôtels indiquent la fréquentation touristique. Nous voulions visiter les ruines qui d’après les guides pouvait se faire un vélo. Ce n’est pas le cas et nous nous voyons pas marcher une ou deux heures sous la chaleur avec Angèle qui n’est pas une grande marcheuse. De plus le prix d’entrée est astronomique : 4 fois plus cher qu’à Tulum alors que le site est apparemment moindre. Tant pis, nous nous rattraperons à Chichen Itza.
Mercredi 30 mars. Pour éviter les grosses chaleurs de l’après-midi nous décidons de quitter l’hôtel en direction de Valladolid. Nous avons 58 kilomètres à réaliser, le vent est favorable et le relief nul. La route est large, toute droite et bordé d’une végétation dense à un point tel qu’il nous semblerait impossible de nous y enfoncer d’un seul mètre si nous le désirions. Après 5 ou 6 arrêts à l’ombre dans le but de nous rafraîchir nous arrivons à Valladolid vers midi. Le GPS nous aide à trouver facilement l’hôtel réservé quelques jours auparavant. Nous avions quelques craintes quant au confort et à la propreté dues au prix très bon marché. Mais la surprise est positive. Le confort est spartiate mais c’est ok. Dans l’après-midi nous visitons l’ancienne ville coloniale. La chaleur est étouffante mais la ville aux rues bordées de façades couleurs pastels est agréable. Nous visitons le monastère San Bernardino.


Commentaire

Premiers tours de roues — 14 commentaires

  1. Oh là là mais vous tirez combien de kilos …impressionnant !Voilà un tout bon début de votre « petite escapade  » .Merci de nous permettre à distance d’y participer par les photos et commentaires . Confortablement installé chez nous , nous sommes impatients de vous lire …..bonne route .Bisous à vous 3 .

  2. Merci pour ces nouvelles et aussi de partager ces photos! (Mouahaha fallait la trouver la dernière de Valladolid)
    Profitez bien les amis !
    Gros bisous à ma princesse.
    (Tout est OK par ici)

  3. super content d’avoir de vos nouvelles.
    superbe photos,merci de nous faire voyager,avec vous.
    nous avons bien reçu votre colis ,enfin un peu de soleil ici.
    bonne route et a très vite sur votre blog.
    Bisous de » » » el porito » » ».
    Robert-Patricia.

  4. Merci de partager ce beau périple avec nous..et de nous envoyer un peu de soleil !!
    Bonne continuation et bon courage
    Michèle

  5. Salut Fred,

    Je suis allé au Mexique il y a 37 ans.

    Si tu sais va à Palenque, c’est superbe. En bordure de forêt équatoriale.

    Fais gaffe à l’eau, ne vous brossez même pas les dents avec de l’eau qui ne sort pas d’une bouteille scellée.Ou bien chauffez-la ou chlorez-la. Et bien sûr évitez les crudités.

    Bon voyage

    Jean-Pierre Jacobs
    jp.jacobs@mail.be

  6. de la part de marraine Yvette
    Monique m’a montré les photos , je vous souhaite une bonne route .
    Gros bisous à tout le monde

    Attention aux coups de soleil … profitez bien , on voyage avec vous avec les photos , merci
    dernière news : un petit Mathias est né hier chez Caroline , tout va bien
    BIZ à vous trois Monique

  7. Gogo à vous
    Quel exploit et quelle envie de vivre la vie autrement
    Je vous souhaite le meilleur des voyages plein de belles aventures pour Angèle
    On vous embrasse
    Steph&co

  8. Et c’est parti pour le show , mais cette fois en réel ! !
    Merçi de nous faire vivre tout cela . avec les photos en plus .
    Ici la pluie nous a quitté , on nous promets un w-E ensoleillé pour le tour des Flandres , on annonce 19 deg .
    On fait un tout gros bisous à Angèle .
    Bonne route ,
    Francoise et Ghislain

  9. Je suis sans voix! Moi qui suis gaumais et dont né à un jet de pierre de Orval. Hahaha, pas moyen d’en trouver en grande surface. Lol. Je suppose que ce mot a un autre sens au Mexique? Bravo à vous en tous cas.
    Marc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *