La route vers Uxmal

Samedi 2 avril. Nous quittons Chichen-Itza et sortons peu après des sentiers touristiques. La route est désormais plus tranquille et nous rencontrons enfin le Mexique plus authentique que nous voulions voir. La chaleur continue d’être étouffante. La jungle est différente. Il y a bien de la végétation des deux côtés de la route mais elle semble moins dense et moins en hauteur. Les papillons sont nombreux. Certains semblent vouloir faire la course avec nous. Nous croisons également des vautours, charognes présentes près des décharges et qui nous donnent froid dans le dos.
Pour faire une parenthèse les déchets tapissent malheureusement les bords des routes et d’autant plus que l’on s’approche des villages. Il ne semble pas y avoir par ici de politique de ramassage des détritus comme nous la connaissons dans nos contrées.

Notre couleur de peau s’intensifie. Seule Angèle reste relativement blanche. Nous ne pensions pas sortir son t-shirt à manches longues avant l’Alaska mais il est nécessaire pour la protéger des coups de soleil.Nous faisons un arrêt ravitaillement dans un village dans ce qui semble être un mini commerce. Les propriétaires sont très gentils. Ils nous installent des chaises et une table dans le magasin qui est également leur habitation. Le sol de la cuisine est en terre battue. Ils préparent des poulets bien dodus. Dommage qu’il ne soit pas l’heure de manger !
En fin d’après-midi l’atmosphère devient lourde et les éclairs éclatent. Nous finissons de monter la tente alors que commencent à tomber les premières gouttes. Nous dormons très mal car les gouttes de pluie martèlent le toit de la tente en plus de la chaleur intense.


Dimanche 3 avril. Le ciel est couvert mais il ne pleut plus. La température à bien diminué. Nous en profitons pour avancer. Nous arrêtons à Mani après 72 km. Nous plantons la tente dans le jardin d’un commerce sur la place. Les propriétaires extrêmement gentils nous ouvrent leur salle de bain. Quel luxe !


Lundi 4 avril. Il commence à pleuvoir tôt le matin et nous replions la tente mouillée. Nous ne pensions pas vivre cela avant l’Alaska… Nous ne prévoyons que 45 km ce jour pour atteindre Uxmal où nous avons réservé une chambre la veille. Pluie toute la route. Les premières côtes apparaissent. Muriel met pied à terre pour la première fois elle poussera son vélo pendant plus d’un demi km. Problème de dérailleur à solutionner le plus rapidement possible. Nous arrivons à Uxmal dans un bel hôtel où Angèle ne résiste pas à l’envie de plonger dans la piscine. Il faut dire que grâce à son poncho c’est la seule à ne pas être mouillée aujourd’hui 🙂 de notre côté nous sommes de corvée lessive. Tout cyclotouriste sait à quoi peut ressembler une chambre d’hôtel après une journée de pluie. Les vêtements sont mis à sécher partout où ils peuvent l’être. Pour nous il suffit d’extrapoler en sachant que nous baladons toute une garde-robe et que nous avons également une tente de 5 mètres 50 à faire sécher:-)
Mardi 5 avril. Le matin nous visitons le site archéologique d’Uxmal. Le plaisir d’Angèle est de courrir derrière les iguanes. Le site est beaucoup moins fréquenté que celui de Chichen Itza. C’est dommage car il vaut vraiment le détour. Il est magnifique, assez bien conservé et nous pouvons y promener relativement librement. Dommage que quelques problèmes de vertige nous empêchent de grimper au sommet de le grande pyramide.
Après-midi farniente au bord de la piscine.


Commentaire

La route vers Uxmal — 11 commentaires

  1. Superleuk dat jullie zoveel belevenissen en foto’s posten , kan er echt mee van genieten. groetjes

  2. Merci pour les nouvelles et les magnifiques photos ! C’est un plaisir de vous lire !
    Je me demande quel sera le prochain nom de bière, Westmalle ?… 😉
    Bonne continuation dans votre aventure.
    Bisous à ma Princesse 😉

  3. C’est magnifique! Quelle belles photos!
    Profitez bien et continuez à nous envoyer des nouvelles! 🙂

  4. Heureuse de constater que le voyage se passe bien pour toute la famille 🙂 Les découvertes que vous nous faites partager sont magnifiques !

  5. Merçi de nous faire vivre des grands moments de découvertes , fameux bâtisseurs ces Incas , les oiseaux sont magnifiques .
    Heureux que tout se passe bien , bonne continuation .

  6. Merci pour ces beaux documents. Après les kilomètres à vélo, les marches des pyrami Continuez comme ça mes amisdes, mdr. Alors évidemment, Orval, Chimay, à quand Bush, Leffe, etc….?Continuez comme ça mes amis, on est tous contents de recevoir des nouvelles

  7. Merci pour ces magnifiques photos!!!!!Bonne continuation !!Angèle est vraiment émerveillée par toute cette beauté! Je l’embrasse.

  8. Nous vous suivons avec beaucoup d’envie et de plaisir sur le site de l’Amicale des Cyclos cardiaques. Encore bravo et merci pour votre exemple.

    André pour l’Amicale des Cyclos cardiaques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *