De Palenque a Oaxaca en passant par San Cristobal

Après un mois de déplacement en vélo quasi quotidien, nous délaissons nos montures pour visiter quelques lieux-phares du pays: Palenque, San Cristobal et Oaxaca. Nous relierons ces différentes villes par des trajets en autocar avec nos vélos et bagages dans la soute.

Palenque
Nous resterons deux jours dans cette ville afin de visiter le site archéologique maya ainsi que des cascades.

La zone archéologique
Contrairement aux sites visités précédemment qui se trouvaient dans une zone dégagée de végétation, celui-ci se trouve dans la forêt tropicale sur les contreforts de la montagne. Certains temples sont encore entourés ou carrément couverts de végétation. Alors que nous sommes en matinée, il fait déjà chaud et l’air est à son maximum d’humidité. Cela rend la visite assez pénible. De façon plus technique, il semble que cette humidité rend également difficile la bonne conservation et l’entretien du site.
Cette cité sanctuaire Maya connu son apogée entre le 6e et le 8e siècle de notre ère. Voyez plutôt les images.

Le cascade de Misol-Ha.
Cette chute haute de 30 m tombe dans un bassin et il y a possibilité de se balader à l’arrière de la chute. Pour ceux qui veulent il y a moyen de se baigner.

Agua-Azul
Il s’agit ici d’une succession de petites cascades assez larges hautes de quelques mètres. Ici aussi il y a moyen de se baigner mais seule Angèle arrivera à s’immerger totalement car l’eau est plutôt fraîche.


En fait, en visitant ces deux sites aquatiques situés en altitude, nous espérions trouver un peu de fraîcheur. À ce niveau-là nos espoirs ne furent pas réalisés. Par contre le trajet en minibus nous a fait traverser quelques villages indiens des montagnes du Chiapas. Nous avons été également confrontés à quelques protestataires politiques qui avaient dressé un barrage sur la route et institué un droit de passage obligatoire pour soutenir leur cause. La somme était modique mais cela reste tout de même du racket.
Signalons enfin que le chauffeur qui devait probablement s’appeler Fangio nous a donné quelques sueurs froides. Seule Angèle de manière assez innocente a apprécié ..

San Cristobal de las Casas
Initialement nous avions prévu de rallier les 200 km vers San Cristobal depuis Palenque en velo. La chaleur, le dénivelé ainsi que le manque de points de ravitaillement nous ont fait renoncer à réaliser ce tronçon à la force de nos mollets. De plus la visite vers les cascades nous a fait découvrir une partie de la route. Celle-ci est étroite et fort fréquentée par les bus touristiques et les camions roulant à vive allure. Tout cela nous a conforté dans notre choix de prendre le car.
Prendre le car au Mexique semble être une expérience intéressante à réaliser. À commencer dans notre cas par un retard de 1h ¼ au départ. Et encore nous avons pu nous estimer heureux car les voyageurs du car précédent pour la même destination sont partis quant à eux après nous avec 3h de retard… Ensuite nous avons dû nous farcir un “petit” détour pour éviter des barrages de militants zapatistes sur les routes. Au final ce sont 8h de bus et 500 km que nous avons parcourus au lieu des 200 initialement prévus.

C’est un peu fourbus que nous arrivons à San Cristobal mais la surprise est agréable car il n’y fait que 25 degrés et l’air y est respirable. Il faut dire que la ville est située à une altitude de 2200 mètres dans une vallée au cœur des montagnes.
San Cristobal est une des villes coloniales les mieux conservées du Mexique. Il fait agréable de s’y promener. La population indienne y est fortement représentée et ne semble malheureusement pas être la plus riche. De nombreuses indiennes en costume traditionnel parcourent les rues les enfants dans les bras ou derrière elles afin de vendre leur artisanat.


Nous déambulons tranquillement dans les rues la ville et en profitons pour visiter le marché local et réaliser quelques emplettes. Angèle commence à comprendre le lien entre les coqs chantant dans les poulaillers et les morceaux de poulet dans l’assiette. Nous aurons enfin l’occasion de déguster nos premières fraises de l’année. Un vrai régal!

Oaxaca de Juarez
C’est après une nuit de car un peu mouvementée que nous arrivons vers 8h du matin à Oaxaca. Peu avant de prendre le départ nous sommes tout d’abord tous filmés pour des raisons de sécurité nous dit-on. Après quelques kilomètres nous nous arrêtons sur le bord de la route et un policier monte à bord suivi par un mécanicien. Le policier scrute attentivement tous nos visages et nous demande la raison de notre présence à bord. Le mécanicien quand à lui commence à dévisser toutes les trappes qu’il peut ouvrir sans doute à la recherche de drogue. Nous reprenons la route mais serons encore arrêtés 4x en moins de 2h dont 2x en moins d’un kilomètre d’intervalle. Nous verrons ainsi monter à bord la police fédérale, locale et l’armée. Quand on vous disait que les transports mexicains sont une expérience en soi !
Après avoir remonté les vélos et la remorque d’Angèle nous trouvons facilement l’hôtel que nous avions préalablement réservé. Nous pouvons déjà faire le check-in et recevoir la clé de la chambre alors qu’il n’est que 9h du matin. L’hôtel est en fait une auberge de jeunesse mais nous recevons une chambre particulière pour nous trois. Les patrons et le personnel sont extrêmement accueillants et aux petits soins pour leurs clients.
Nous allons passer 4 journées à Oaxaca.
La première se résumera à une petite balade en ville et du repos. Le lendemain nous prenons une navette pour aller visiter le site archéologique de Monte Alban situé à quelques kilomètres sur les hauteurs de la ville. Il s’agit en fait d’une ancienne cité zapotèque. Rien à voir avec des pharmaciens (humour belge pour ceux qui n’auraient pas compris). La cité de Monte Alban située à 2000 mètres d’altitude a été occupée jusqu’au 9e siècle de notre ère. Le site assez étendu et dégagé est construit sur une surface plane ce qui permet d’avoir une belle vue d’ensemble en montant sur une des pyramides aux extrémités du site.


Pour notre troisième journée nous prenons un tour organisé afin de visiter le site archéologique de Mitla (autre cité zapotheque un peu plus récente que celle de Monte Alban, de dimensions plus restreintes mais particulière grâce à ses frises géométriques très bien conservées et constituées de petites pierres) ainsi que les cascades pétrifiées de Hierve el Agua. Le circuit organisé nous fera également passer par une distillerie de Mezcal (alcool à base d’agave qui est en fait la tequila de la région de Oaxaca), un atelier de tissage de tapis en laines naturelles ainsi que par l’arbre millénaire le plus large du monde (un cyprès de 58 m de circonférence!)

Notre dernier jour à Oaxaca sera consacré à la visite de la ville.

Ensuite, Angèle est fière de nous montrer ses talents d’actrice ainsi que ses emplettes au marché.


Commentaire

De Palenque a Oaxaca en passant par San Cristobal — 14 commentaires

  1. Super reportage , photos ! Vous êtes en pleine forme , continuez à bien profiter . Bisous de Kigali de moi et Jean Paul

  2. Encore de magnifiques photos ! Merci de partager tous ces clichés. La petite actrice est superbe 🙂
    Gros bisous à vous trois

  3. Quelle civilisation ces Incas , merci pour le beau reportage et bravo à Angèle notre nouvelle petite mexicaine .
    Bisous et à bientôt .

  4. Au moins, maintenant, on sait qu’il n’y a pas de géants qu’à Ath. Bonne continuation. Nous sommes en France pour une concentration cyclo à l’ Ascension et le temps à l’air de vouloir se maintenir au beau fixe durant les 3 jours à Briare le Canal dans le Loiret. Continuez à nous faire rêver.

  5. Salut les amis,
    Fred, j’ai vu ton frère hier sur le Mons Chimay Mons, il avait l’air en forme, nous avons bien sur parlé de vous.
    Dans ce reportage, l’église ressemble étrangement à celle de Saint Jacques de Compostelle ? Y a t’il un lien ?
    Bonne continuation,
    Daniel

  6. Merveilleux et quelle chance pour Angèle de découvrir et parcourir le monde
    de cette façon .

  7. Très belles images et des souvenirs plein les yeux…Avez-vous pensé à Mons-Chimay-Mons le 01 mai…..Bonne route les artistes

  8. Supers reportages et photos qui nous permet de découvrir le Mexique .

    Bon courage et bonne route à vous trois .

  9. Hola amigos,
    ben mon Fredouille, apparemment,ils t’ont refait le coup du « péage solidaire » dont nous avions déjà fait les frais au Pérou ! Incas, mayas & aztèques, même combat. Pense à ressortir les biscuits 🙂

  10. Bonsoir à vous trois
    Encore une fois, de merveilleuses photos et surtout de splendides paysages.
    Merci de nous faire profiter ainsi de vos aventures.
    Nous avons trouvé Angèle grandie!!!
    Bonne continuation et à un de ces jours.
    Anne Marie et Daniel

  11. Superbes photos et vidéos! Contente de voir que votre voyage se déroule bien! 🙂 Bonne continuation et à bientôt!
    Sabine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *