Retour sur notre voyage

Voilà à présent plusieurs semaines que nous sommes rentrés. Nous avons mis de côté nos habitudes de nomades pour retrouver des vies plus classiques et aussi beaucoup plus confortables. Disposant à présent d’un recul suffisant, il est temps d’effectuer un ultime retour sur notre voyage en tentant d’en tirer quelques enseignements.

  

Il faut être honnête mais la vie de voyageur comme nous l’avons expérimentée pendant près d’un an et demi n’est pas de tout repos. Physiquement les journées à vélos nous ont demandé beaucoup d’énergie. Nos pertes de poids en sont une preuve bien qu’au niveau nourriture nous ne nous refusions pas grand-chose. Ceci est probablement dû à une quantité de bagages déraisonnable même si à notre sens nous n’avions rien de superflu. Si nous devions repartir dans les mêmes conditions, c’est-à-dire avec un enfant ne transportant pas au moins son propre poids, nous n’emporterions pas moins de choses.

Nos mentaux ont été également soumis à rude épreuve. Pas évident de passer plusieurs mois sous la tente par tous les temps. Dans les pays où nous pouvions nous le permettre, les chambres d’hôtel n’étaient pas non plus toujours des plus confortables. Souvent nous pensions à notre belle maison bien proprette, confortable et chauffée et à nos lits douillets. Aussi lorsque nous étions sur les bancs publics en train d’avaler nos éternelles pâtes de riz ou dans les buis buis en train de manger comme à l’accoutumée une soupe de nouilles en dîner, nous ne pouvions nous empêcher de rêver aux bons pains, fromages et charcuteries de nos régions.

Malgré cela nous ne regrettons rien et si c’était à refaire nous repartirions en suivant la même ligne de conduite. Le sentiment de liberté que nous avons ressenti pendant ces 16 mois n’a pas de prix et valait bien quelques sacrifices. La beauté des paysages ainsi que les innombrables et inoubliables rencontres même si souvent trop éphémères ont également participé à la magie de notre voyage.

Nous avons à présent le recul suffisant pour faire un petit retour en arrière et tenter de tirer certaines conclusions quant aux différentes étapes de notre voyage. L’exercice n’est pas aisé. Il ne sera pas question ici de faire un classement des différents pays pour la bonne et simple raison qu’ils ne sont pas comparables. Depuis notre retour beaucoup nous ont demandé ce que nous avions le plus et le moins aimé sans que nous puissions leur répondre… De même le ressenti que l’on peut avoir est purement subjectif et peut différer d’une personne à l’autre selon les personnalités et les circonstances du moment. Enfin nous n’avons pas la prétention d’avoir parcourus tous les pays de fond en comble. Nous y avons simplement vécu quelques temps tout en nous déplaçant un peu chaque jour. Nous n’avons jamais écrit de listes de choses à voir absolument, nous devenions des touristes traditionnels uniquement si notre chemin avait la chance passer à un endroit où une visite était possible et si nous en avions la motivation.

Dans les statistiques ci-dessous, le budget moyen reprend le coût de la vie sur place c-à-d le logement, la nourriture et boissons, les visites, les transports internes dans le pays, les visas… mais  pas le prix des avions internationaux ni l’équipement (vélos, matériel de camping…)

 

Le Mexique, de Cancun à Mexico City

  • assurément le pays où nous avons rencontré la plus grande diversité de paysages et de lieux. En deux mois et demi nous sommes passés de la jungle aux plateaux du centre du pays via la côte de la mer des Caraïbes ou du Golfe du Mexique sans oublier la montagne et les déserts de cactus
  • au niveau culturel, sans aucun doute le top du voyage, les sites archéologiques précolombiens nous ont beaucoup impressionnés
  • les gens y sont d’une gentillesse extrême
  • nous n’avons ressenti aucun sentiment d’insécurité même si nous n’avons jamais pris de risques en sortant la nuit par exemple
  • on y mange bien, pas mal de diversité même si on se contente des restaurants de rue, des petites cantines ou des échoppes dans les marchés
  • l’ambiance latino est à la fête
  • les routes y sont nombreuses et si l’on se donne la peine de préparer un tant soit peu son parcours il y a moyen d’y rouler en toute tranquillité
  • par contre à refaire, on n’irait plus à la même saison, les mois d’avril à juin y sont vraiment très très chauds
  • un conseil par contre pour les futurs voyageurs : apprenez quelques mots d’espagnol, la langue de Shakespeare est loin d’être usitée
  • notre avis pour les cyclo-voyageurs : à recommander sans aucune restriction

Statistiques :

  • nombre de jours : 79
  • nombre de jours avec vélo : 42
  • nombre moyen de km / jour : 51
  • nuits sous la tente : 10 %
  • Budget (budget moyen du voyage = 100 %) : 89 %

 

L’Alaska

  • la nature y est exceptionnelle, tous les 5 km le paysage change mais reste exceptionnel à chaque fois digne d’une carte postale. A tout moment on risque de croiser un élan, un ours ou un aigle. Grand !
  • Les grands espaces y sont légions
  • On y rencontre peu de monde mais si on a besoin d’aide en restant sur les routes on finit toujours par croiser quelqu’un et la solidarité n’y est pas un vain mot.
  • le revers de la médaille est qu’il faut parfois transporter plusieurs jours de ravitaillement tant les distances sont grandes, ce qui alourdit considérablement les vélos surtout lorsque que comme nous il faut limiter la longueur des étapes.
  • Le pays est cher mais cela est compensé par le fait que les logements sont souvent des bivouacs et ne coûtent donc rien.
  • juillet est probablement le meilleur mois pour un voyage tel que le nôtre malgré que les pluies sont fréquentes et que les températures peuvent être fraîches. Notre bon équipement nous a permis de gérer cela. En été la luminosité est exceptionnelle
  • notre avis pour les cyclo-voyageurs : à recommander sans aucune restriction, le pays a été à la hauteur de nos attentes pourtant assez élevées

Statistiques :

  • nombre de jours : 32
  • nombre de jours avec vélo : 12
  • nombre moyen de km / jour : 50
  • nuits sous la tente : 81 %
  • Budget (budget moyen du voyage = 100 %) : voir États-Unis

 

La Canada (Yukon et Colombie-Britannique)

  • pour nous le Yukon a été le prolongement de l’Alaska, le ressenti étant le même
  • En descendant dans la Colombie-Britannique pat L’Île de Vancouver on se rapproche peu à peu de la « civilisation ». Pendant l’été de nombreux touristes séjournent sur l’île et à certains endroits il peut être difficile de trouver un camping non complet, surtout les WE
  • Nous avons aimé les Canadiens pour leur esprit généralement plus ouvert que celui de l’Américain moyen
  • Coup de cœur pour la ville de Victoria où nous ne sommes pas restés suffisamment longtemps.
  • notre avis pour les cyclo-voyageurs : le Yukon est à conseiller sans aucune restriction, l’Île de Vancouver est une bonne alternative pour ceux qui traversent le Canada selon son axe Nord-Sud par rapport à la route plus monotone de l’intérieur du pays

Statistiques :

  • nombre de jours : 35
  • nombre de jours avec vélo : 27
  • nombre moyen de km / jour : 55
  • nuits sous la tente : 83 %
  • Budget (budget moyen du voyage = 100 %) :78 %

 

La Côte Ouest des États-Unis

  • En empruntant la route 101 longeant la côte nous avons malheureusement fait un mauvais choix. Nous ne la réemprunterions certainement plus. La circulation y est importante et les accotements trop souvent manquants. Les bruits des gros camions, énormes pick-up et RV (camping cars parfois plus grands que des bus) nous dépassant ont transformé cette partie du voyage en cauchemar. Cette route n’est pas à conseiller à des voyageurs dans notre configuration.
  • Les paysages côtiers sont beaux mais également trop rares
  • Les forêts de redwoods (Séquoias) sont magiques
  • Tout au long de la côte, la vie sauvage y est plus présente que chez nous. Les otaries, loutres, ratons-laveurs, aigles, daims, pélicans… sont partout visibles
  • Probablement le pays où le froid et l’humidité côtière (fog) nous ont le plus transis
  • Point positifs : il y a des « State Parks » un peu partout et souvent avec campings pratiquant des prix modérés pour les cyclistes
  • notre avis pour les cyclo-voyageurs : à éviter sauf peut-être si on est en configuration plus légère

Statistiques :

  • nombre de jours : 53
  • nombre de jours avec vélo : 40
  • nombre moyen de km / jour : 45
  • nuits sous la tente : 81 %
  • Budget (budget moyen du voyage = 100 %) :119 % ( Alaska y compris)

 

La Nouvelle-Zélande

  • le pays est cher, très cher… Le bivouac est interdit et n’est pas conseillé car tout est propriété privée et clôturé sauf peut-être dans le centre plus montagneux de l’île du sud.
  • La météo est plutôt à la pluie toute l’année et pas très chaude
  • Les campings sont excellents avec cuisines équipées et salons télé mais très chers
  • Le pays offre pas mal d’attractions touristiques mais le voyageur au budget serré devra se contenter des activités moins commerciales
  • Nous avons bien aimé le mode de vie très cool des « Kiwis ». C’est probablement dans ce pays que nous avons rencontrés les gens les plus simples et de loin les plus serviables
  • Le pays est peu peuplé et les routes y sont majoritairement très tranquilles pour qui veut cycler en toute sérénité
  • Le pays est beau et très vert mais ne nous a ni surpris ni impressionnés. Pour nous l’Écosse plus proche est tout autant dépaysante
  • Comme tout ou presque est exploité, la nature sauvage est peu présente
  • Nous nous attendions à beaucoup plus de la Nouvelle-Zélande, nous l’avons quitté avec un sentiment de déception
  • notre avis pour les cyclo-voyageurs : vaut le détour mais à nos yeux ne fait pas partie des incontournables

Statistiques :

  • nombre de jours : 57
  • nombre de jours avec vélo : 38
  • nombre moyen de km / jour : 48
  • nuits sous la tente : 70 %
  • Budget (budget moyen du voyage = 100 %) :135 % !

 

Le Cambodge

  • Un autre pays duquel nous nous attendions à plus, le mois que nous y avons passé nous a paru vraiment très long
  • Les Khmers sont gentils mais à la longue très lourds, leur curiosité étant selon nos critères presque maladive
  • A quelques exceptions près, les routes que nous avons parcourues ne présentent aucun intérêt pour les cyclistes. Elles sont larges ce qui permet d’y rouler dans une sécurité relative mais la circulation y est lourde et rapide, au volant c’est du chacun pour soi. Donc, gare…
  • Pour les paysages on reviendra, le pays est plat comme une crêpe et les routes sont bordées d’habitations…
  • Le pays est sale et les gens n’en prennent absolument pas soin. Il y a des déchets vraiment partout
  • Pour la nourriture et les logements ça va tant qu’on est dans les endroits touristiques. Ailleurs ça craint… Les magasins sont vides…
  • Ici aussi le touriste est considéré comme une vache à lait. Et encore une vache dont on ne prend pas vraiment soin mais qu’on trait au possible
  • Les villages flottants et la journée en bateau en bonne partie dans la mangrove nous ont impressionnées positivement. Il est évident que les monuments d’Angkor valent le détour à eux-seuls mais notre plaisir a tout de même été gâché par le nombre considérable de touristes irrespectueux et mal canalisés
  • Notre avis pour les cyclo-voyageurs : le pays n’en vaut pas la peine en tant que tel mais peut être traversé rapidement par les gens passant de Thaïlande au Laos ou au Vietnam… En tout cas ne pas y rester tout un mois comme nous.

Statistiques :

  • nombre de jours : 30
  • nombre de jours avec vélo : 22
  • nombre moyen de km / jour : 55
  • nuits sous la tente : 0 %
  • Budget (budget moyen du voyage = 100 %) : 115 %

 

Le Vietnam

  • C’est le pays où nous sommes restés le plus longtemps : pratiquement 3 mois. Il faut prendre le temps de vivre dans le pays. Si on y reste trop brièvement, il y a un risque de déception.
  • La frénésie qui habite le pays est impressionnante. Il y a des gens partout, les villes sont très peuplées. Chaque véhicule qui passe (du scooter électrique au camion) est synonyme de coups de klaxon. Si on veut la tranquillité absolue il vaut peut-être mieux aller ailleurs. De notre côté on s’y est fait et pour finir nous n’avons pas moins aimé cela que le silence japonais.
  • La route principale (Mandarine) est très fréquentée et bruyante. Il ne faut pas hésiter à s’en éloigner dès que possible. Comme il y a pas mal de routes c’est possible mais mieux vaut se diriger au GPS car les indications sont rares et les cartes peu précises.
  • On a vraiment aimé parcourir la grande boucle dans le Nord. La circulation y est très raisonnable et les gens accueillants.
  • Les hôtels sont bon marchés et il est assez facile de se débrouiller dans le pays, le plus compliqué reste le resto car il n’y a pas de menu. On a d’ailleurs souvent mangé la même chose…
  • Il vaut mieux éviter les pôles touristiques, les gens y sont généralement moins chaleureux et tout est fait pour vous siphonner le porte-feuille (toute proportion gardée, on reste bien entendu très loin d’atteindre les sommets de la Nouvelle-Zélande 😉
  • Notre avis pour les cyclo-voyageurs : à conseiller

Statistiques :

  • nombre de jours : 86
  • nombre de jours avec vélo : 53
  • nombre moyen de km / jour : 59
  • nuits sous la tente : 0 %
  • Budget (budget moyen du voyage = 100 %) :90 %

 

Taïwan

  • Un pays méconnu mais qui en vaut réellement la peine. Un mélange de Chine et de Japon. Assurément notre coup de cœur
  • Les gens sont vraiment les plus cool de tous ceux qu’on a pu croiser durant nos 16 mois de voyage
  • Il est très facile de se débrouiller dans le pays, le bivouac est autorisé à peu près partout. En cas de difficulté à se loger ne pas hésiter à s’adresser à la police pour se faire indiquer un endroit où planter la rente
  • La nourriture est excellente
  • Le pays est bon marché mis à part peut-être les hôtels. Dans les grandes villes il y a souvent moyen d’en dénicher à des prix modérés
  • Les grandes villes de la côté ouest sont tout autant impressionnantes que la côte est beaucoup plus sauvage
  • Les routes sont sûres. De manière générale il n’y a aucun problème de sécurité dans le pays
  • Notre avis pour les cyclo-voyageurs : à conseiller absolument

Statistiques :

  • nombre de jours : 36
  • nombre de jours avec vélo : 23
  • nombre moyen de km / jour : 53
  • nuits sous la tente : 53 %
  • Budget (budget moyen du voyage = 100 %) : 80 %

 

Le Japon

  • Le pays est vraiment dépaysant d’autant plus qu’il est très développé et culturellement raffiné
  • Les gens sont très gentils et d’apparence courtoise mais la communication est très compliquée à cause de la barrière culturelle et de l’obstacle de la langue
  • Nous n’avons pas été soufflés par les paysages et les curiosités naturelles. Au niveau culturel, les temples, pagodes ne nous ont pas vraiment parlé…
  • Nous ne trouvons pas qu’il soit si facile que ça de se débrouiller dans le pays. La langue et la différence culturelle y sont pour beaucoup. Les Warmshowers sont rares et surbookés. Le camping sauvage n’y est pas autorisé mais parfois toléré (voir notre article Camping au Japon). Dans notre configuration, trouver un lieu de bivouac a souvent été une gageure. Après d’autres voyageurs rencontrés n’en pensaient pas de même…
  • Pour ne pas passer à côté du voyage, il faut absolument tenter de rentrer en contact avec les gens et de se faire accueillir ou guider par eux afin de vivre le pays par l’intérieur
  • L’insécurité y est inexistante, sur la route les véhicules, voitures et poids lourds, attendent patiemment de pouvoir dépasser en toute sécurité
  • Contrairement aux idées reçues, voyager au Japon n’est pas si cher que cela. Comme on ne peut pas de payer l’hôtel on se tourne souvent vers le bivouac, de plus la nourriture préparée (on ne parle pas des produits frais) est bon marché. En finalité on ne dépense pas grand-chose…
  • Notre avis pour les cyclo-voyageurs : mérite vraiment le détour mais en connaissance de cause

Statistiques :

  • nombre de jours : 72
  • nombre de jours avec vélo : 48
  • nombre moyen de km / jour : 53
  • nuits sous la tente : 57 %
  • Budget (budget moyen du voyage = 100 %) :89 %

 

 

Statistiques tous pays confondus :

  • nombre de jours : 480
  • nombre de jours avec vélo : 305 (64 %)
  • nombre moyen de km / jour : 52
  • nuits sous la tente : 43 %

 


Commentaire

Retour sur notre voyage — 10 commentaires

  1. Heureuse que vous ayez pu vivre votre rêve ! Merci de nous en avoir fait profiter en nous permettant de vous suivre sur votre blog. Merci pour toutes ces magnifiques photos… Et BRAVO !!!

    Gros bisous

  2. Merci Fred pour ces commentaires très intéressants qui nous permettrons de faire des choix de pays et de voyage avisés.
    Biz à vous 3.
    Philippe

  3. Merci Fred, par tes commentaires, je viens de trouver ma futur destination.Très agréable lire tes résumés.
    Avez vous été malade ? tourista,angine……
    Bien à vous trois
    Franz

  4. Bonjour Fred,
    Encore bravo pour votre périple, merci pour votre partage de blog qui m’a fait rêver et pour ce retour très intéressant.
    Nous sommes restés 3 mois au Vietnam et je suis d’accord sur ton opinion sur ce pays. Il faut y rester suffisamment de temps pour le comprendre et ensuite la magie opére. Idem, mon coup de coeur est pour le nord.
    Bonne continuation à vous trois.
    Amicalement
    Michèle

  5. Même rentrés au bercail vous restez passionnants à lire.
    C’est chouette ce petit feedback objectif.
    Certainement bien utile pour les candidats voyageurs au long cours. Et puis c’est sympa de revoir quelques photos et de se remémorer votre périple. On peut dire que vous avez su nous tenir en haleine pendant ces nombreux mois de voyage. Nous avons beaucoup aimé et vous souhaitons le meilleur pour votre retour à la « belge-civilisation ».
    Bises à vous trois.

  6. très agréable a lire et quelle histoire !!!!
    Merci de nous faire vivre votre passion a fond ..A bientôt
    Bizzz a vous trois …

  7. Un bon résumé de votre super voyage, qui montre les + et les -….
    Très contente d’ avoir suivi votre périple.. fallait oser le faire … et vous
    l’ avez fait… bravo à vous.. Michèle

  8. On se sent invité si pas obligé de revoir tous vos commentaires tout au long du voyage. Je n’ai pas oublié et n’oublierai pas le  »coup de coeur » pour Taïwan…
    Etes-vous capable de citer encore sans hésiter toutes les monnaies utilisées ?

  9. Très intéressant vos commentaires, je n’avais pas pu suivre votre voyage, sauf par cyclo interposé, maintenant c’est fait et même si ce n’est pas pour en faire usage, c’est bien de se faire une idée sur tous ces pays du bout du monde.
    Bravo pour votre courage.

  10. felicitation à toute la famille;
    c’est clair que voyager c’est pas tous les jours rose et pas nécessairement des vacances ;on s’entend bien 😉
    belle aventure et votre résumé sur les pays est proche de la réalite;belle vue d’ensemble,que de bon souvenir au final,et respect a vous d’avoir franchis ce pas de quitter le monde sédentaire à celui du Nomade pour enfin de compte faire de l’impossible que tout est possible. Chapeau
    bàv
    stéphane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *